Dans la situation actuelle, causée par le Covid-19, la principale préoccupation de Sidel est la santé et la sécurité de toutes nos parties prenantes, ainsi que la garantie de la continuité des activités de nos clients. En savoir plus

Une implantation de ligne compacte et disruptive chez BINA Switzerland grâce à une alimentation ultraflexible de la fardeleuse pour les bouteilles carrées

Avec ses nouveaux formats pour ses thés glacés et jus bio, Bischofszell Nahrungsmittel AG (BINA), société suisse appartenant à M-Industry (Groupe Migros), dynamise la tendance de la santé et du bien-être, qui connaît un net essor dans le pays. Pour le fardelage de ses nouvelles bouteilles carrées en complément des versions rondes classiques, BINA avait besoin d’une solution de fardelage flexible, compact et facile à utiliser pour la mise en packs, en film seul et en barquettes plus film. La solution, venue de Sidel, est un système d’alimentation unifilaire « lean » à 90°, intégré dans l’une de ses fardeleuses reconnues sur le marché. Le résultat : une implantation de ligne compacte, fiable et disruptive.

Créé en 1909, Bischofszell Nahrungsmittel AG (BINA) est un leader dans la fabrication et le conditionnement des produits préparés à base de fruits et des boissons. « Nous avons plus de 1 000 employés qui fabriquent des produits du quotidien en s’appuyant sur des équipements à la pointe de la technologie et sur une grande diversité de process de production », explique Yasin Kapusuzoglu, Project Manager Technology chez Bischofszell Nahrungsmittel. Outre son site de production d’Ecublens, le Groupe BINA dispose aussi d’usines à Vuadens et à Frastanz, en Autriche. BINA fait partie du groupe M-Industry, qui compte 23 entités en Suisse, ainsi que 9 sites de production et plusieurs plates-formes commerciales à l’étranger. M-Industry commercialise plus de 20 000 produits alimentaires et autres articles de grande qualité, ce qui en fait l’une des plus grandes marques de distributeur à l’échelle mondiale. 

Comme beaucoup d’autres pays du monde, la Suisse connaît actuellement un essor de la tendance santé-bien-être, qui se manifeste notamment par le contrôle des portions. Pour bénéficier de cette tendance tout en tenant compte des modes de vie nomades et trépidants des consommateurs, les producteurs de jus développent leurs offres de produits en réduisant la taille de leurs bouteilles – et donc en renforçant l’éventail des formats proposés. En outre, les boissons bio, comme les jus et les smoothies, sont en plein essor avec un taux de croissance annuel moyen en valeur actuelle de 9 % jusqu’en 2023. En effet, les consommateurs considèrent que ce sont des produits de grande qualité qui sont « bons pour eux ». Enfin, les consommateurs suisses continuent à faire confiance aux marques de distributeurs pour les boissons gazeuses et les boissons chaudes : Migros est l’un des deux acteurs à la pointe du marché national qui devraient enregistrer de solides résultats jusqu’en 2023.[1]

De la planification au déploiement du projet, la collaboration avec Sidel s’est très bien passée, résume Yasin à propos du succès du projet pour la société suisse. Les difficultés qui sont apparues ont été traitées avec méthode et professionnalisme. Pour nous, le grand avantage de la solution Sidel réside réellement dans le gain de place qu’offre le système d’alimentation.

Yasin Kapusuzoglu
Project Manager Technology chez Bischofszell Nahrungsmittel

Une solution de fardelage flexible qui gère vingt configurations de pack différentes

Prescripteur de tendances sur le marché, BINA souhaitait traiter de nouvelles bouteilles carrées pour ses jus et ses thés glacés, tout en continuant à produire des bouteilles rondes sur la même ligne – ligne qui devait être installée dans un espace réduit de l’usine, avec une cadence de 50 cycles par minute souhaitée au niveau du fardelage. « Nous voulions conditionner nos nouvelles bouteilles de jus et thés glacés en packs filmés, tout en ayant la possibilité de conditionner certains lots en barquettes plus film, et le tout en limitant le plus possible l’empreinte au sol », précise Yasin. Ce cahier des charges était complexe pour trois grandes raisons. Tout d'abord, l’orientation des bouteilles carrées doit être contrôlée sur tout le process pour avoir un pack avec des bouteilles bien positionnées. Il n’était donc pas possible de recourir au système classique d’alimentation par accumulation de masse. 

Ensuite, la flexibilité était une condition clé pour BINA compte tenu du large éventail de formats de bouteille (de 250 ml à 2 l) traités sur la ligne. En raison du grand nombre de combinaisons de bouteilles, d’unités de stocks et de suremballages, vingt configurations différentes sont possibles. Les séries de production sont donc plus courtes, ce qui nécessite de fréquents changements de format – entre trois et quatre par jour. « La vitesse et la simplicité des changements de format étaient des critères clés dans le choix de notre solution de fardelage », souligne Yasin.

Mais c’est le faible encombrement de la solution qui a fini par faire pencher la balance. « Avoir un déviateur pour alimenter les couloirs classiques de la fardeleuse afin d’éviter l’accumulation de masse n’était pas une solution adaptée en termes d’empreinte au sol, explique Valérie Cattenoz, Overwrapping Product Manager chez Sidel. En effet, le déviateur et ses convoyeurs installés en amont et en aval auraient pris trop de place et limité la possibilité de circuler autour de la ligne. » En outre, le conditionnement en barquette plus film de différentes unités de stock ne conduit pas intrinsèquement à une solution très compacte, car les modules de mise sur barquettes augmentent automatiquement l’empreinte au sol de la fardeleuse. 

Des changements de format rapides et automatiques grâce à un système d’alimentation unifilaire optimisé 

« Nous avons étudié plusieurs solutions. Or le nouveau système d’alimentation bouteilles de Sidel était le seul qui offrait une implantation de ligne unique par sa compacité, tout en garantissant un flux sans bourrage à l’entrée de la fardeleuse du fait même de son concept », souligne Yasin. La nouvelle fardeleuse est donc équipée d’un système fiable et très compact d’alimentation unifilaire à 90°, avec un flux géré sur un seul couloir d’entrée – en provenance directe de la manchonneuse, sans recourir donc à un déviateur. Les bouteilles de jus et de thés glacés arrivent ainsi directement à la fardeleuse. 

Cette alimentation innovante et exclusive s’avère extrêmement fiable sur une partie très critique de la fardeleuse, ce qui permet de gérer toute forme de bouteille, ronde ou carrée. « Un dispositif de sélection avec des taquets latéraux fournit le nombre adapté de produits par rangée tout en établissant le pas nécessaire entre chaque rangée, explique Valérie. Ces rangées sont ensuite transférées à 90° par un renvoi ‘à la volée’ par poussoir qui réoriente le lot de trois à cinq bouteilles[1] dans le sens du flux de la fardeleuse. » Le système installé est techniquement capable d’assurer une cadence maximale de 150 cycles/minute, en fonction de la forme et de la taille du produit. « La solution est associée à un module de mise sur barquettes, qui permet de réaliser les packs avec barquettes plus film », ajoute-t-elle. 

Pour les changements de format, la solution de fardelage, déjà positivement validée par le marché, intègre des systèmes automatiques et faciles à régler : les opérateurs sont guidés à chaque étape via l’IHM. La plupart des réglages s’effectuent automatiquement, les autres pouvant être réalisés à l’aide de compteurs numériques à LED. Ces compteurs facilitent et accélèrent le processus et en assurent la fiabilité, car ils empêchent la machine de redémarrer si les réglages prévus ne sont pas complètement réalisés. « Nous apprécions le système d’alimentation unifilaire simple et optimisé, avec des changements de format effectués automatiquement en trois minutes, ce qui donne un temps de changement de format maximal de 15 minutes pour l’ensemble de la fardeleuse – dans le pire des cas quand on passe du film à la barquette plus film ou inversement », souligne Yasin. 

Une ergonomie renforcée et un encombrement réduit pour le succès garanti du projet 

Pour répondre au besoin de l’option barquette sous film, Sidel a conçu un magasin barquettes sur roulettes amovible, qui peut être extrait de la fardeleuse lors de la production d’un format sans barquette. Il est alors beaucoup plus simple de circuler autour de la ligne, tant pour les opérateurs que pour l’arrivée des consommables sur la ligne. C’est avant tout un module Plug & Play avec une centralisation de la connexion des câbles. Dans une solution classique, le magasin de barquettes se situe généralement sous l’alimentation de produits. Grâce à la configuration d’alimentation à 90°, la partie supérieure du magasin est dorénavant ouverte et accessible, et permet donc d’assurer facilement et ergonomiquement le chargement manuel de barquettes dans le magasin. 

« De la planification au déploiement du projet, la collaboration avec Sidel s’est très bien passée, résume Yasin à propos du succès du projet pour la société suisse. Les difficultés qui sont apparues ont été traitées avec méthode et professionnalisme. Pour nous, le grand avantage de la solution Sidel réside réellement dans le gain de place qu’offre le système d’alimentation. » 

 

 

[1] Le nombre de bouteilles dépend du type de regroupement choisi.

Le groupe Sidel a mis à jour sa politique de gestion de la confidentialité
J'ai compris